A faire

Depuis leur salle de classe, des apprentis journalistes sur la piste du septième continent

Impli­quer les élèves du CM1 à la 6ème dans une expéri­ence inter­ac­tive qui mêle édu­ca­tion aux médias et à l’environnement : c’est l’ambition du pro­jet péd­a­gogique « les appren­tis jour­nal­istes en quête du 7ème con­ti­nent » imag­iné par le Jour­nal des Enfants (JDE) et la mai­son d’édition Epopia pour la ren­trée de sep­tem­bre 2022.

© Île-de-France Terre de saveurs
Analyse

L’écrasante majorité des Français est prête à tout changer — ou presque — pour lutter contre la crise climatique

Alors qu’elles et ils vien­nent d’envoyer à l’Assemblée nationale une large majorité de députés libéraux, de droite et d’extrême droite, deux-tiers des Français·es con­sid­èrent que notre mod­èle économique n’est pas com­pat­i­ble avec la lutte con­tre le change­ment cli­ma­tique et 73 % pensent que la sobriété est une solu­tion. Cepen­dant, la moitié d’entre elles et eux n’a pas con­fi­ance dans les poli­tiques pour effectuer ces change­ments, révèle une étude de Par­lons cli­mat pub­liée ce mar­di.

Entretien

« Dans les séries criminelles ou hospitalières, il y a des consultants avocats ou médecins. Nous, on a été ceux de l’écologie et de la justice sociale pour Plus belle la vie »

Le Fes­ti­val de Cannes est l’occasion d’interroger la manière dont les réc­its de fic­tion peu­vent influ­encer l’évolution des com­porte­ments et des modes de vie. Entre­tien avec Yas­mi­na Auburtin, qui a aidé la série Plus belle la vie à inté­gr­er les enjeux écologiques et de jus­tice sociale à sa nar­ra­tion.

Désordres de grandeur

Émissions de CO2 : les petits gestes qui ont un gros impact

Les nou­velles min­istres de la tran­si­tion écologique et énergé­tique, Amélie de Montchalin et Agnès Pan­nier-Runach­er, ne sont pas réputées pour leur expéri­ence sur l’écologie. Pour les accueil­lir dans les meilleures con­di­tions et leur don­ner les bases, Vert a réal­isé cette info­gra­phie, qui décom­pose les émis­sions nationales français­es en fonc­tion des gestes indi­vidu­els de chacu