Le mégaprojet de pipeline Keystone XL est définitivement enterré

  • Par

Le bon tuyau. La compagnie TC Energy vient d’annoncer l’abandon du projet Keystone XL : un méga pipeline qui devait acheminer du pétrole du Canada au Golfe du Mexique.

« TC Energy Corporation confirme aujourd’hui, après un passage en revue de ses options […] mettre fin au projet d’oléoduc Keystone XL ». Par ces mots, publiés mercredi dans un communiqué, l’entreprise canadienne met un terme à des années de bataille médiatique et judiciaire.

Keystone XL consistait en la construction d’un tronçon de plus de 1 900 kilomètres de long, reliant l’Alberta – province de l’ouest du Canada – au golfe du Mexique, dans le sud-est des Etats-Unis. Dans les tuyaux : 830 000 barils par jour de pétrole issu de sables bitumineux, l’une des méthodes d’extraction les plus sales. Sur le tracé : des espaces naturels et des zones où résident de nombreux peuples autochtones, qui avaient multiplié les actions médiatiques et les recours en justice.

En jaune, le tracé existant du pipeline Keystone, en rouge, l’extension prévue par le projet Keystone XL © Vox

Dès son arrivée au pouvoir, en janvier 2020, le nouveau président étasunien Joe Biden avait annulé le permis accordé en 2017 par l’administration Trump à TC Energy (Vert). Justin Trudeau, premier ministre canadien, s’était pourtant démené pour tenter de sauver ce projet afin de trouver des débouchés à son abondant pétrole. En vain.

« Cette victoire est un avertissement pour les pollueurs et leurs financeurs : abandonnez vos projets fossiles tout de suite – ou un impitoyable mouvement de masse y mettra fin pour vous », a savouré auprès du New York Times Kendall Mackey, une activiste de l’ONG 350.org, à la manœuvre dans ce dossier. Désormais, les associations écologistes veulent utiliser cet élan pour convaincre Joe Biden d’annuler un autre permis, accordé par Donald Trump au projet Enbridge Line 3, entre l’Alberta et le Minnesota (Etats-Unis).

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts