La publicité mensongère des compagnies pétrolières sur le climat

  • Par

Les faux-cils de l’énergie. Les géants du pétrole multiplient les messages trompeurs pour minimiser leur impact sur le réchauffement climatique.

« Neutralité carbone », produits « verts » ou « propres », promesses de « solutions »… Les géants de la production d’hydrocarbures sont parmi les premiers émetteurs de gaz à effet de serre sur la planète. Pourtant, de communiqués en spots publicitaires, ils continuent à affirmer l’inverse. Une « grande tromperie » dénoncée par l’ONG ClientEarth qui vient de publier une vaste enquête sur ce greenwashing à grande échelle.

L’Américain Chevron, par exemple, promet qu’il fait « partie de la solution » au changement climatique. Hélas, il n’a pas de stratégique qui lui permette de respecter les objectifs énoncés dans l’accord de Paris. Son projet de capture et de stockage de carbone (lire notre article à ce sujet) ne devrait couvrir que moins de 1% de ses émissions de 2019, indique l’ONG.

« Engagés pour une meilleure énergie ». Avec ce slogan absurde, Total fait la promotion de l’énergie photovoltaïque; Or, entre 2010 et 2018, seuls 4% des dépenses d’investissement de la firme ont concerné l’éolien ou le solaire, indique ClientEarth.

Sur son site, le géant saoudien Aramco promet de « mener ses affaires d’une manière qui permette de répondre au défi climatique ». Et tant pis si le plus gros émetteur mondial de CO2 prévoit de chercher de nouveaux gisements de gaz et de pétrole, alors que ses réserves dépassent déjà très largement celles de Exxon, Chevron, Shell, BP et Total réunies.

En 2020, Total a promis sans détour d’atteindre la neutralité carbone en 2050 : ce qui signifie que, cette année-là, l’ensemble du CO2 encore émis devra être compensé, par exemple en plantant des arbres. Mais cette promesse ne tient pas compte des émissions liées à la combustion des hydrocarbures vendus, qui représente l’immense majorité du bilan carbone de l’entreprise. En 2019, le bilan carbone total du géant du pétrole s’est élevé à 469 millions de tonnes de CO2, davantage que les émissions de la France entière.

Pis, si Total prévoit de réduire sa production de pétrole, elle envisage aussi d’augmenter l’extraction de gaz d’ici 2030. Cette année-là, ces deux énergies fossiles devraient représenter 85% des ventes du groupe. Vidéos et documents à l’appui, les cas d’ExxonMobil, Shell, ou Equinor sont également détaillés par l’ONG.

ClientEarth appelle à l’interdiction des publicités de toutes les compagnies commercialisant des énergies fossiles à moins d’y apposer des messages d’avertissement, comme ceux qui ornent les paquets de cigarettes.

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts