A Miami, un mur de six mètres de haut contre le bouleversement du climat

  • Par

Barrage contre l’Atlantique. A Miami, ville américaine qui souffre déjà des effets du dérèglement du climat, un projet de mur géant contre les tempêtes fait débat.

Arbres déracinés, inondations, bateaux jetés dans la ville… En 2017, après que l’ouragan Irma a mis la ville sens dessus dessous, les autorités ont commencé à songer sérieusement à la meilleure manière de protéger Miami et ses alentours des catastrophes liées au climat. Fin mai, le corps des ingénieurs de l’armée américaine a proposé une solution : construire une immense digue de six mètres de haut et de près de 10 kilomètres de long.

Ce projet, qui n’est qu’au stade de l’étude de faisabilité, pourrait coûter quelque six milliards de dollars. En défigurant le paysage, il risque de faire chuter le prix de l’immobilier, déjà mis à mal par la montée des eaux dans l’Etat de Floride (Vert).

Après une saison des ouragans record dans l’Atlantique en 2020 (due au réchauffement), face à l’inexorable élévation de l’océan et à la multiplication des vagues de chaleur, les Miaméen·ne·s savent que des solutions draconiennes devront être prises dans les années à venir.

Comme l’explique le New York Times, le sud de la Floride est bâti sur un sol calcaire et bas, qui permet à l’eau de l’océan de s’infiltrer dans les terres lorsque les eaux montent, notamment à l’occasion de tempêtes ou de marées hautes. Ces avancées de l’eau de mer salée menacent de polluer les réserves d’eau potable souterraine, et font sauter les tuyaux d’égouts et les vieilles fosses septiques. Autant de sujets qu’ont refusé de traiter les Républicains au pouvoir depuis 20 ans dans l’Etat, jusqu’à tout récemment.

L’étude de l’armée prévoit aussi d’adapter les fosses septiques et les réseaux d’égouts, de surélever habitations et commerces, et de bâtir d’autres murs dans la ville. Des pistes qu’il reste à étudier pour les autorités locales et qui se chiffrent en nombreux milliards de dollars. La facture de l’inaction sera salée.

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts