Les aliments bio font saliver le e-commerce

  • Post author:Par Loup Espargilière

C’est e-bio ? Le e-commerce lorgne le marché des produits alimentaires biologiques, qui connait une croissance appétissante. 

11,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019, en progression de 13,3 % par rapport à 2018 (Agence Bio)… L’essor du bio n’a échappé à personne. Ni à la grande distribution, ni aux entreprises de e-commerce. 

Comme le raconte Reporterre, Amazon a par exemple conclu un partenariat avec Monoprix, qui propose une large gamme de produits bio et détient la chaîne de supermarchés Naturalia. Le spécialiste de la livraison permet à ses abonné•e•s « Prime » de recevoir leurs courses en moins de deux heures à domicile. Pour des raisons de coût ou de logistique, la grande distribution s’était longtemps gardée de proposer de tels services. 

En septembre 2020, le groupe Casino et sa filiale Cdiscount se sont associés à Pourdebon.com. Une plateforme qui propose des produits locaux et plutôt haut de gamme : label rouge, bio, AOP, etc. Pourdebon.com regoupe plus de 500 producteurs et permet de se faire livrer en moins de 24h. Un service qui a connu une véritable explosion grâce aux confinements ; auprès de Reporterre, le directeur général revendique une croissance de 400% en 2020. 

S’il permet à des producteur•rice•s de trouver de nouveaux•elles client•e•s, le développement de telles plateformes risque de nuire à des filières paysannes biologiques en construction. A lire dans Reporterre.

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal