Le Mexique retourne au charbon

  • Post author:Par Loup Espargilière

¡ Carbón, cabrón ! Un temps ambitieux dans la lutte contre le changement climatique, le Mexique s’en remet à nouveau au charbon.

A la mi-2020, le président Andrés Manuel López Obrador (ou « Amlo ») avait annoncé son projet d’acheter 2 millions de tonnes de charbon à des producteurs mexicains pour faire tourner les centrales nationales. Il prévoit également de remettre en marche deux centrales à charbon situées à la frontière avec le Texas. Leur activité avait baissé à mesure que le gaz et les renouvelables avaient pris une part croissante dans le mixte énergétique national, raconte le Guardian

Elu en 2018, Amlo veut que le Mexique retrouve sa souveraineté énergétique. Pour ce faire, il compte sur le pétrolier Pemex et sur la Commission fédérale de l’électricité, tous deux aux mains de l’Etat. Les acteurs privés qui ont, eux, misé sur le développement des renouvelables, sont mis de côté. Tant pis pour la crise climatique. 

La politique énergétique d' »Amlo » (à droite) est à l’inverse de celle de Joe Biden (gauche), nouveau président des Etats-Unis, qui veut investir massivement dans les énergies renouvelables. © USEmbassyMEX

Pour justifier sa politique, le gouvernement plaide notamment le manque de fiabilité des énergies renouvelables. En décembre 2020, une panne de courant massive a plongé dans le noir quelque 10 millions de personnes. La CFE a mis l’incident sur le compte des renouvelables, dont la trop forte production aurait surchargé le réseau électrique (El sol de México). 

Il s’agit d’un revirement spectaculaire pour un pays autrefois ambitieux sur le front du climat. En 2015, par exemple, le Mexique fut le premier pays en développement à publier sa feuille de route climatique avant l’ouverture de la 21ème conférence des nations sur le climat – la COP21 (CCNUCC). Plus d’informations dans le Guardian (anglais).

Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous à la quotidienne de vert !

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal