La pollution de l’air tue près de 9 millions de personnes par an

  • Post author:Par Loup Espargilière

Le vent mauvais qui nous emporte. Un décès sur cinq dans le monde est lié à la pollution de l’air, qui fait près de 100 000 morts par an en France. 

En 2018, 8,7 millions de personnes seraient mortes de la pollution atmosphérique, soit deux fois plus que les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (4,2 millions). C’est l’effarant constat d’une étude, pilotée par l’université américaine de Harvard et publiée mardi dans la revue Environmental research. 

Pour arriver à ce chiffre, les auteur•rice•s ont misé sur un système de modélisation 3D, plus fin que les traditionnelles observations satellites, leur permettant de reconstituer les transferts de pollution dans l’atmosphère en temps réel, raconte le Monde. Incluse dans leur travail, une méta-analyse (l’étude de nombreuses études) a aussi permis de mettre à jour le total de décès. Les scientifiques se sont intéressé•e•s aux morts liées à la pollution aux particules fines PM 2,5 (d’un diamètre inférieur à 2,5 micromètres) produites par les seules énergies fossiles : centrales thermiques, voitures, paquebots, etc. Ces particules, qui pénètrent profondément les voies respiratoires, causent de nombreuses maladies pulmonaires et cardiovasculaires. 

Embouteillages à Pékin. 2,4 millions de personnes sont mortes de la pollution de l’air en Chine en 2018 © Safia Osman

En 2016, Santé public France avait calculé que la pollution de l’air entraînait la mort prématurée de 48 000 Français•es par an ; 67 000, selon une étude publiée en mars 2019 dans l’European heart journal ; la nouvelle étude estime à 97 242 le nombre de décès liés à la pollution de l’air en France. 

Le total de morts dues aux particules fines serait supérieur à celui du tabac et de la malaria réunis, d’après les scientifiques. Sans cette pollution fossile, l’espérance de vie moyenne sur Terre s’allongerait de plus d’un an, et les coûts économiques et sanitaires seraient réduits de quelque 2 400 milliards d’euros. 

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal