La Californie s’engage vers la fin de l’extraction pétrolière

  • Post author:Par Anne-Claire Poirier

Arrêt noir. L’État de l’ouest américain cessera d’accorder des permis d’extraction par fracturation hydraulique (ou « fracking ») dès 2024, avant d’arrêter toute exploitation pétrolière d’ici à 2045.

« Je ne vois pas de place pour le fracking dans le futur et, de la même façon, je pense que la Californie a besoin d’aller vers l’après pétrole », a déclaré le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, dans un communiqué diffusé vendredi 23 avril. Le même jour, celui-ci a présidé une réunion avec les équipes de la division californienne de gestion de l’énergie géologique (CalGEM) afin de durcir la réglementation entourant la délivrance de permis pétroliers. Il a précisé que la délivrance des permis par fracturation hydraulique était déjà au plus bas depuis 2014 – environ 2% de la production californienne – et qu’elle cesserait complètement dès janvier 2024.

La fracturation hydraulique consiste à extraire du pétrole et des gaz emprisonnés dans le sous-sol en injectant des fluides à forte pression pour fracturer les roches. Cette technique a permis aux États-Unis de redevenir le premier producteur mondial de pétrole depuis 2014 mais à un coût environnemental et sanitaire effroyable. En particulier pour les riverains, qui endurent des secousses sismiques, ainsi que la pollution de l’air et de l’eau, qui génère asthme et cancers.

Avec 7% de la production du pays, l’État de Californie est le troisième plus gros producteur de pétrole américain après le Texas et l’Alaska. Il est aussi le premier à annoncer la fin de son extraction. Cet objectif s’articule avec les efforts de la Californie pour atteindre l’objectif de neutralité carbone d’ici 2045 (équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre et leur retrait via des puits de carbone), de même que l’interdiction de vente de véhicules thermiques neufs à partir de 2035.

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal