Des vagues de chaleur menacent les lacs de la planète

  • Post author:Par Loup Espargilière

Il y a le feu au lac. Les vagues de chaleur qui meurtrissent les lacs du globe sont vouées à se multiplier dans les décennies à venir

C’est le principal enseignement d’une étude, publiée mercredi dans Nature, qui met en lumière ce phénomène encore largement ignoré par la science. Ses auteur•rice•s ont étudié les conséquences passées et futures du réchauffement climatique sur 702 lacs de la planète. Grâce à des observations satellites et à des simulations, elles et ils ont pu modéliser les évolutions possibles selon trois scénarios de réchauffement allant du plus optimiste – le réchauffement contenu à moins de 2°C d’ici 2100 – au plus dramatique : entre +4 et +6°C. 

Les vagues de chaleur se caractérisent par une élévation importante de la température pendant au moins cinq jours consécutifs. Selon les scénarios, celles-ci pourraient durer entre 3 et 12 fois plus longtemps qu’aujourd’hui et s’aggraver de 0,3°C à 1,7°C, note l’étude décortiquée par le site Carbon brief
Et même en cas de réduction drastique des émissions de CO2 (le scénario optimiste), certains lacs pourraient connaître des « vagues de chaleur permanentes », qui durent plus d’un an. Dans tous les cas, les poussées de chaleur devraient s’étendre à plus d’une saison par an.

Ce phénomène a déjà des conséquences préoccupantes : les vagues de chaleur exposent la vie lacustre à des conditions extrêmes qui entraînent parfois des accès de mortalité. Elles participent aussi à la prolifération de cyanobactéries productrices de toxines qui mettent en danger animaux et humains et polluent les réserves d’eau potable. Les écosystèmes des lacs sont en danger, tout comme de nombreuses communautés humaines qui dépendent de ces sources de vie pour se nourrir. Plus d’informations dans le Carbon brief (anglais). 

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal