Climat : un gouffre entre la parole des Etats et les actes

  • Post author:Par Loup Espargilière

Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Entre les engagements climatiques des Etats et les quantités d’énergies fossiles qu’ils ont prévu de produire, il y a un gouffre béant, alerte l’ONU. 

Il y a cinq ans, lors de la signature de l’Accord de Paris, les nations mondiales se sont entendues pour contenir le réchauffement à moins de 1,5°C par rapport à la température de l’ère préindustrielle (avant 1850). Un objectif ambitieux qui implique de réduire drastiquement la production d’énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz), sources majeures de gaz à effet de serre.

Pour ce faire, il faudrait qu’entre 2020 et 2030, la production mondiale baisse de 6% par an. Or, les programmes et projections des gouvernements indiquent une future hausse de 2% par an, alertent les auteur•rice•s d’un rapport publié ce mercredi et coordonné par le programme des Nations unies pour l’environnement (UNEP). Ce fossé a un nom : le Production gap.

Les données sont exprimées en milliards de tonnes (gigatonnes) de CO2 par année © Production gap report

Au total, d’ici 2030, les Etats s’apprêtent à produire 120 % d’énergies fossiles de plus que ce qu’il faudrait pour rester sous la barre de 1,5°C, et 50 % de trop pour contenir le réchauffement à 2°C. 

En raison de la pandémie mondiale, la production devrait baisser de 7 % en 2020. Mais en l’absence de changements structurels, elle repartira immanquablement à la hausse. D’autant plus, notent les auteur•rice•s, que les plans de relance nationaux prévoient de subventionner bien plus largement l’industrie fossile que celle des énergies renouvelables.

Pour combler le fossé, le rapport recommande de réduire les subventions aux fossiles, d’introduire des restrictions sur la production et la construction d’infrastructures ou encore, de soutenir la transition des Etats les plus dépendants aux fossiles. 

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal