Agir contre la crise climatique sera (beaucoup) moins coûteux que de ne rien faire

  • Post author:Par Anne-Claire Poirier

C’est l’or de se réveiller. Interrogé•e•s dans le cadre d’un vaste sondage, des centaines d’économistes de tous les pays estiment qu’une action « immédiate et radicale » contre le changement climatique est la meilleure solution pour sauver l’économie mondiale.

On n’y pense pas assez, mais en plus de menacer la vie sur terre, le changement climatique pèse aussi… sur l’économie ! Plus précisément, si le rythme actuel du réchauffement climatique se poursuit, les dommages économiques pourraient atteindre 1 700 milliards de dollars par an d’ici 2025 et environ 30 000 milliards de dollars par an d’ici 2075, selon la médiane des projections des économistes interrogés par l’Institute for Policy Integrity de l’université de New York. Près de 2 169 économistes ayant publié au moins un article lié au changement climatique dans une « revue économique de haut niveau » ont été sollicité•e•s.

Sur les 738 répondant•e•s, 76% estiment que la croissance mondiale est menacée et 89% estiment que les conséquences économiques de l’inaction climatique viendront exacerber les inégalités de revenus entre les pays riches et les pays pauvres. Surtout, 74% d’entre elles et eux considèrent qu’une action « immédiate et radicale » est nécessaire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, alors qu’ils n’étaient que 50% à le penser lors de l’édition précédente en 2015.

Selon l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), les coûts supplémentaires liés à la transition énergétique devraient atteindre 1 700 milliards de dollars par an en 2050. Néanmoins, les économies réalisées grâce à la réduction de la pollution de l’air, à l’amélioration de la santé et à la baisse des dommages causés à l’environnement compenseraient plus que largement ces coûts.

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal