► La guerre des retenues d’eau

Avec les sécheresses qui frappent plus fort chaque année en France, l’agriculture intensive doit capter de plus en plus d’eau pour irriguer ses champs. A Caussade (Lot-et-Garonne) ou ailleurs, les projets illégaux de retenues artificielles d’eau se multiplient, et avec eux les conflits. Une précieuse ressource volée à l’ensemble du vivant, polluée et partiellement évaporée sur […]
  • Post author:Par La rédaction

Avec les sécheresses qui frappent plus fort chaque année en France, l’agriculture intensive doit capter de plus en plus d’eau pour irriguer ses champs. A Caussade (Lot-et-Garonne) ou ailleurs, les projets illégaux de retenues artificielles d’eau se multiplient, et avec eux les conflits. Une précieuse ressource volée à l’ensemble du vivant, polluée et partiellement évaporée sur d’immenses bâches, et gaspillée sur des sols nus pour faire pousser de gourmandes céréales, souvent du maïs à destination du bétail. C’est ce que raconte le magazine Envoyé spécial dans son dernier numéro. 

« La guerre de l’eau », Alice Gauvin, Eric Maizy et Marielle Krouk, diffusé dans Envoyé spécial le 4 mars 2021.

© France 2

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal