Un havre pour le vivant en bas de chez soi : les refuges de la LPO ont 100 ans

  • Post author:Par Loup Espargilière

Depuis 100 ans cette année, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) invite les ami•e•s des animaux à créer des refuges dans leur jardin ou sur leur balcon

© LPO Rhône

En 1921, la LPO créait son premier refuge – baptisé « la Cabine » – dans la forêt domaniale de Mormal (Nord). 100 ans plus tard, l’association naturaliste revendique 35 000 terrains labellisés « Refuge LPO ». Parmi ceux-ci, on trouve des jardins, terrasses, espaces verts communaux, d’entreprises ou d’établissements publics (comme les écoles et hôpitaux), pour une surface totale de 46 000 hectares, indique l’association sur son site

La LPO continue d’inviter celles et ceux qui le souhaitent à créer des refuges pour les oiseaux, rongeurs et autres lézards, à l’abri des prédateurs (en tête desquels, les chats), des pesticides, de la taille précoce des buissons ou du nettoyage des réserves de nourriture que sont, par exemple, les arbres morts. 

Un petit « tuto » de la LPO pour aménager son jardin afin d’empêcher son chat de porter une trop grande atteinte à la biodiversité © LPO

Le site de la LPO comporte des guides pour créer des refuges chez soi, dans son établissement, son entreprise ou sa commune. Moyennant une petite participation, les particuliers recevront un panneau Refuge, un nichoir à mésanges et des livrets de conseil pour faire vivre la faune et la flore sauvages.

Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous à la quotidienne de vert !

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal