Tous les serpents français sont désormais protégés

  • Post author:Par Loup Espargilière

Sssssuper nouvelle ! Vipères ou couleuvres : toutes les espèces de serpents qui vivent en France sont désormais protégées.

Le nouvel arrêté fixant la liste des amphibiens et reptiles protégés a été publié le 11 février au Journal officiel. Et il constitue une réelle « avancée en faveur de la protection de la biodiversité », applaudissent une foule d’associations naturalistes, parmi lesquelles figurent France nature environnement ou la Ligue de protection des oiseaux (communiqué).

Le texte interdit de tuer ou de maltraiter la dizaine d’espèces de serpents qui vivent sur le territoire français. Ceux-ci sont classés en trois familles : les vipéridés (vipères), les colubridés et les natricidés (qui regroupent toutes deux plusieurs espèces de couleuvres). 

Résidente du sud des Alpes, la vipère d’Orsini est en danger d’extinction en France, selon l’UICN. © Benny Trapp

Pour les associations, ce nouveau texte implique « que leurs milieux de vie sont également préservés et qu’il faut désormais les prendre en compte dans l’aménagement de nos territoires ». En cas d’infraction, la peine peut atteindre trois ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amende. 

La précédente version de cet arrêté datait de 2007. Une nouvelle mouture avait été soumise à consultation fin 2019, mais son contenu avait « choqué le monde naturaliste tant les ajustements proposés étaient marginaux au regard de […] l’effondrement de la biodiversité », indique encore le communiqué. La version finalement retenue constitue une « victoire » pour Laurent Barthe, président de la Société Herpétologique de France (SHF). Son organisation reste « toutefois pleinement investie » pour obtenir la protection intégrale de la grenouille verte et de la grenouille rousse, deux espèces absentes du texte. 

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal