Raoni dépose une plainte pour crimes contre l’humanité à l’encontre de Bolsonaro

  • Post author:Par Loup Espargilière

Meurtres, accaparement de terres… Deux caciques indigènes – dont le célèbre Raoni – ont déposé une plainte pour crime contre l’humanité à l’encontre du président brésilien Jair Bolsonaro.

L’avocat Français William Bourdon a adressé, vendredi, une plainte à la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye au nom du chef kayapo Raoni et de Almir Surui, à la tête des Paiter-Surui. Comme le rapporte le Monde, qui a eu accès au document, celui-ci accuse Jair Bolsonaro et son gouvernement de meurtres, d’extermination, de transferts forcés de population, de mise en esclavage et de persécutions commises contre les autochtones de l’Amazonie.

Raoni Metuktire (à droite) et son neveu Megaron Txucarramãe pendant le S.O.S. Amazônia Tour, en 2014 © Gert-Peter Bruch

« Jair Bolsonaro a pour projet politique de diminuer la surface des territoires autochtones afin d’étendre la superficie disponible pour l’exploitation agro-industrielle », et impose « des conditions de vie insupportables aux autochtones de certaines régions, afin de les forcer à se déplacer de territoires convoités par les agriculteurs » indique encore la plainte. 

Dès son arrivée au pouvoir, Bolsonaro a placé la démarcation des terres indigènes sous l’autorité du ministère de l’agriculture, dirigé par une championne de l’agrobusiness (20 Minutes). Depuis, il n’a eu de cesse de multiplier les harangues contre les peuples autochtones. Une politique qui a porté ses fruits : rien qu’en 2019, sept chefs indigènes ont été assassinés (Reporterre).

Publié la semaine dernière, un rapport de la Coalition solidarité Brésil révélait qu’entre 2018 et 2019, les violences commises à l’encontre des personnes autochtones avaient été multipliées par deux. Dans le même temps, les invasions de territoires indigènes ainsi que la déforestation, ont explosé (Vert). Plus d’informations dans le Monde (abonnés). 

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal