Les oiseaux se remplument à Paris

  • Post author:Par Loup Espargilière

Oiseaux de Par(ad)is. Un inventaire réalisé par la Ligue de Protection des oiseaux (LPO) révèle l’augmentation des populations d’oiseaux communs dans la ville de Paris

Pour préparer son Atlas des oiseaux nicheurs du Grand Paris, la LPO Ile-de-France a sillonné la métropole pendant quatre ans, entre 2015 et 2018. L’association a comptabilisé 126 espèces installées dans le Grand Paris, rapporte le Parisien. Elles sont 167 au total en Île-de-France, comme l’avait mis au jour un précédant comptage. 

Le rouge-gorge se porte de mieux en mieux à Paris © Pierre Selim 

Dans la ville de Paris, où l’on recense 60 espèces, les bénévoles ont repris la même méthodologie que celle utilisée lors du même exercice réalisé entre 2005 et 2008. En dix ans, « si la population de la plupart des couples nicheurs des parcs et jardins est constante, celle des plus communs a nettement augmenté », s’est réjoui, auprès du Parisien, Frédéric Mahler, délégué régional de la Ligue de Protection des Oiseaux en Ile-de-France.

Des espèces qui sont en bonne santé au niveau régional mais dont les populations se portent mieux encore à Paris : + 100 % pour le Troglodyte à Paris, stable dans la région ; + 100 % pour la Fauvette à tête noire contre une stabilité en Île-de-France ; + 150 % pour le Rouge-gorge familier contre + 34 % ; indique le quotidien francilien.

Une bonne nouvelle que l’on doit peut-être à la fin, en 2009, de l’usage de pesticides par les services de la ville dans la majorité des cas. Plus d’informations dans le Parisien (abonnés). 

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal