Les pétroliers entament leur mue

  • Post author:Par Anne-Claire Poirier

L’effroi du pétrole. La crise sanitaire a précipité le déclin du secteur pétrolier et la transition des majors de l’énergie vers les renouvelables.

Les géants mondiaux du pétrole courbent l’échine depuis le début de la crise qui a provoqué une chute durable de la demande pétrolière. En 2020, ExxonMobil, Shell, Eni, BP ou encore Total ont revu à la baisse de nombreux projets, en ont abandonné d’autres et réduit fortement leurs budgets dédiés à l’exploration pour les années à venir. En tout, cela représente une dépréciation d’actifs inédite de 145 milliards de dollars, selon les calculs du Wall Street Journal.

Les majors pétrolières basent leurs décisions sur les prix du pétrole ainsi que la demande dans les années à venir. Or, de l’aveu même du britannique BP, le pic de la demande pourrait déjà avoir atteint son pic en raison des conséquences de la pandémie et de la transition énergétique (AFP). De son côté, le PDG de Total, Patrick Pouyanné, a annoncé pour la première fois en septembre 2020 que la production de pétrole de la major française stagnera ou baissera d’ici à 2030 (Les Echos).

A la recherche de relais de croissance, les géants européens du pétrole se lancent dans les énergies renouvelables et notamment sur le marché de l’éolien en mer  © Anne-Claire Poirier

Pour marquer leur transition, plusieurs pétroliers européens, dont Total et BP ou Shell, se sont engagés à la neutralité carbone d’ici 2050. Bien que ces annonces laissent sceptiques une grande partie des organisations environnementales, l’accélération de leurs investissements dans les énergies renouvelables est tout de même sensible. Selon une analyse de Goldman Sachs (reprise par les Echos), les compagnies européennes vont y investir 170 milliards de dollars d’ici 2030. A l’inverse, les compagnies américaines telles qu’ExxonMobil et Chevron continuent de miser sur le gaz et le pétrole. 

Cet article est extrait de la lettre quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous librement !

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal