Les associations multiplient les recours contre le retour des néonicotinoïdes

  • Post author:Par Loup Espargilière

Bye-bye l’abeille ? Mardi 23 février, six organisations ont déposé des recours en justice pour s’opposer au retour des néonicotinoïdes, ces insecticides « tueurs d’abeilles ». 

Ils furent interdits en 2018 en raison de leur dangerosité pour le vivant ; une loi, suivi d’un arrêté publié le 6 février, réautorisent temporairement l’usage des néonicotinoïdes pour lutter contre la jaunisse de la betterave sucrière. 

Mardi, France Nature Environnement, Générations futures, et d’autres associations ont déposé plusieurs recours contre le texte devant les tribunaux administratifs de Lyon et Toulouse. C’est là que se trouvent les sièges sociaux français de Bayer et Syngenta, fabricants des produits qui contiennent ces substances. L’association Agir pour l’environnement a également saisi le Conseil d’Etat pour demander une suspension rapide de l’arrêté. 

Les producteurs de betterave sucrière plantent des semences enrobées de néonicotinoïdes, pour tuer le puceron vert vecteur du virus de la jaunisse. Polluant ainsi les sols pendant des années. © René Schaubhut

Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous à la quotidienne de vert !

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal