Le « co-jardinage » pour mieux traverser la pandémie

  • Post author:Par Loup Espargilière

Un bon plant. Depuis dix ans, la plateforme « Savez-vous planter chez nous ? » met en lien des propriétaires de jardins et des jardiniers amateurs

Retraitée, Bernadette rêvait de planter des tomates dans son jardin de 1 300 mètres carrés situé à Pin-Balma (Haute-Garonne), raconte France 3 Occitanie. Pas évident lorsque l’on manque de temps et de savoir-faire. En se rendant sur plantezcheznous.com, elle a trouvé deux paires de bras avec qui faire potager commun. 

Au début des années 2010, alors tout juste diplômée de l’Institut national des sciences appliquées (Insa), la Toulousaine Chantal Perdigau constate la frustration des citadins qui n’ont pas accès aux jardins familiaux ou partagés, rapporte la Croix. A l’époque, les plateformes collaboratives sont en plein boom – Blablacar et Leboncoin n’avaient alors que quelques petites années. C’est le moment que choisit la jeune femme pour lancer son site – gratuit – de mise en relation de propriétaires de jardins et de petites mains. Dix ans plus tard, la plateforme compte près de 7 000 annonces. 

Créer du lien social, partager des savoirs, permettre un accès à une nourriture de qualité ; le co-jardinage a toutes les vertus. La seule condition : partager les récoltes. Pour l’heure, « les jardins sont souvent prêtés en périphérie urbaine, explique à la Croix Chantal Perdigau. J’espère à l’avenir contribuer au développement du co-jardinage au cœur des métropoles. La pandémie montre cette volonté de nature et ce manque dans les cités en proie à la densification. On peut participer à une ville plus conviviale ».

Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous à la quotidienne de vert !

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal