La vie découverte à 900 mètres sous la glace de l’Antarctique

  • Post author:Par Loup Espargilière

On se fait l’abysse ? Des scientifiques ont accidentellement rencontré des formes de vie à 900 mètres sous la surface de l’Antarctique

Au sud-ouest de la mer de Weddell, elles et ils s’appliquaient à creuser un trou de près d’un kilomètre de profondeur à travers un gigantesque glacier pour y collecter des sédiments sous-marins. Tombé•e•s sur un vaste rocher qui les a empêché•e•s d’atteindre leur objectif, les scientifiques ont fait une toute autre découverte. Leurs caméras ont capté des images d’une « communauté établie » faite d’organismes sessiles (qui ne se déplacent pas), principalement peuplée d’éponges, comme elles et ils l’ont raconté dans un article publié lundi dans la revue Frontiers in marine science.

Les images d’éponges et de ce qui semble être des pédonculés vivant sur cette pierre © Huw Griffiths

De la vie dans un environnement aussi hostile qui cumule obscurité totale, absence de nourriture et température à moins de 0°C : « C’est un peu zinzin », a confié au Guardian Huw Griffiths, biogéographe marin. « Nous n’aurions absolument jamais songé à chercher cette forme de vie, puisque nous ne pensions pas que l’on puisse en trouver là ».

D’autant plus « zinzin » que cette communauté vit à 500 mètres sous le fond du glacier et à quelque 260 kilomètres des premières eaux sans glace. En filtrant l’eau, ces organismes se nourrissent de matière organique – peut-être du plancton mort – charriée par les courants marins sur plus de 600 kilomètres. 

Pour en savoir plus, les scientifiques devront trouver une manière de réaliser de plus amples analyses. Pas une mince affaire, puisque leurs laboratoires se trouvent sur des bateaux coincés à plusieurs centaines de kilomètres, dans les eaux libres de glace. En tout état de cause, leur découverte repousse déjà les limites connues de la vie sur Terre. 

Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous à la quotidienne de vert !

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal