La mise à jour des normales de saison

  • Par

Anormales de saison. Comme ils le font tous les dix ans, les instituts météorologiques du monde vont mettre à jour les températures « normales »

Exprimées à l’envi dans les bulletins météo, les fameuses « normales de saison » vont connaître un petit lifting. Jusqu’alors, la période de référence pour constater les variations de température s’étalait de 1981 à 2010. Au cours des prochains mois, raconte le Monde, les instituts météo du monde entier vont étudier le mercure, mais aussi l’ensoleillement, le vent, ou les précipitations et ce, territoire par territoire, afin de redéfinir les nouvelles normes pour la période 1991-2020. Un travail de 12 à 18 mois coordonné par l’Organisation météorologique mondiale, qui devrait déboucher sur une mise à jour en 2022.

Jusqu’alors, c’est la période 1981-2010 qu’utilisaient Copernicus, le programme européen de surveillance de la Terre, et autres instituts météorologiques pour évaluer les écarts à la norme. Ici, la différence de température entre l’année 2020 et cette période de référence. © Copernicus

Cette réévaluation décennale est nécessaire alors que les températures actuelles n’ont plus grand chose à voir avec celles du début du siècle dernier. Mais elle présente aussi le risque de gommer le réchauffement climatique, puisque la norme est de plus en plus élevée. 

En réalité, l’élévation des températures est tellement rapide que les moyennes actuelles feront tout de même apparaître de gros écarts à la période 1991-2020. En effet, depuis 2005, année médiane, « la France s’est réchauffée d’environ 0,3 °C […] donc on a plus de chances d’avoir des anomalies positives que négatives comparé à la normale », a indiqué au Monde le climatologue Olivier Boucher. Plus d’informations dans le Monde (abonnés). 

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts