La destruction de forêts tropicales en forte hausse

  • Post author:Par Anne-Claire Poirier

Forêt noire. Les tropiques ont perdu 12,2 millions d’hectares de forêts en 2020, dont plus de 4 millions d’hectares de forêt vierge, et les pays riches sont largement responsables de cette hécatombe.

La pandémie n’a pas épargné les forêts tropicales, ces réservoirs de biodiversité qui abritent entre 50 et 90% des espèces terrestres. C’est le principal enseignement du rapport annuel Global Forest Watch du World Resources Institute qui paraît aujourd’hui. Au contraire, la destruction de la forêt vierge tropicale a encore cru de 12% par rapport à 2019, indiquent des données satellites.

Le Brésil est, de loin, le pays le plus touché avec une surface disparue (1,7 million d’hectares) trois fois supérieure à celle de la République démocratique du Congo. La destruction de la forêt n’a cessé d’y augmenter depuis l’arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro en 2019, note l’ONG. A l’inverse, l’Indonésie a réussi à réduire le rythme de sa déforestation de 17% par rapport à 2019, descendant ainsi du podium pour la première fois depuis le premier rapport de Global Forest Watch il y a vingt ans.

Sans surprise, c’est la demande grandissante des pays riches en produits agricoles tels que le soja, l’huile de palme, le café ou le cacao qui tire le rythme de ces destructions. Une autre étude, publiée dans la revue Nature Ecology & Evolution révèle ainsi que les pays du G7 font peser jusqu’à 99% de leur « empreinte déforestation » (c’est à dire le risque de déforestation engendré par leur consommation) sur des pays étrangers, dont la moitié dans les Tropiques. Parmi les pays riches, la France a le taux le plus élevé de déforestation par habitant, avec 21 mètres carrés en 2015, juste devant l’Allemagne et la Norvège.

Cette année, la Commission européenne proposera une loi pour proscrire la vente de produits liés à la déforestation. Mais l’ambition de ce texte dépendra du soutien des États membres – en particulier la France, qui présidera l’Union Européenne début 2022. Le WWF a lancé une pétition pour mettre la pression sur les négociations.

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal