► Fast fashion, les dessous de la mode à bas prix

  • Post author:Par La rédaction

Ubérisation à outrance, catastrophes sanitaires et écologiques, esclavage moderne jusque dans les ateliers d’Europe… La mode jetable n’a pas de prix, mais elle a un coût exorbitant.

Dans Fast fashion (2020), Edouard Perrin et Gilles Bovon racontent l’invraisemblable histoire des vêtements quasi-gratuits, de Zara à la « super fast fashion » désormais portée par des marques comme Boohoo auprès de la jeunesse. 

Fast fashion, les dessous de la mode à bas prix, Edouard Perrin et Gilles Bovon, 2020, disponible en replay sur le site d’Arte.

© Arte

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal