Loi climat : l’opposition débat « sans filtre » sur Twitch

  • Post author:Par Anne-Claire Poirier

Notion de censure. A l’heure de l’examen du projet de loi « climat et résilience » à l’Assemblée nationale, elles et ils s’estiment muselé•e•s par la majorité ; dix député•e•s du collectif Écologie Démocratie et Solidarité (EDS) ont lancé leur contre-débat sur le réseau social Twitch.

Sur un coin de l’écran, la séance parlementaire retransmise en direct. Sur un autre, des questions qui arrivent en cascade. Au centre, un•e ou plusieurs député•e•s qui s’improvisent commentateur•rice•s, lancent des jingles et jonglent avec les réactions des internautes. Depuis lundi, 16 heures, et jusqu’au 16 avril prochain, Delphine Batho, Matthieu Orphelin ou encore Cédric Villani investissent Twitch pour un débat parlementaire d’un autre genre : « une Assemblée hors les murs », selon les mots de leur collègue Paula Forteza.

Capture d’écran

Les élu•e•s promettent « un débat “augmenté” où le niveau réel d’ambition des dispositions votées au fur et à mesure sera évalué, les interventions du gouvernement et des parlementaires “fact-checkées”, les amendements déclarés irrecevables ou “muets” faute de temps de parole défendus et expliqués… ». Lors de l’examen du texte en commission spéciale, plusieurs parlementaires de l’opposition s’étaient plaint•e•s du mauvais traitement réservé à leurs amendements par la majorité LREM.

De nombreux•ses expert•e•s et personnalités sont également convié•e•s à les assister dans cette tâche inédite : le chroniqueur Usul (que Vert avait reçu) s’est ainsi invité par surprise hier soir, entre la climatologue Valérie Masson-Delmotte et le réalisateur engagé Cyril Dion.

« Après les “filtres” du gouvernement, après les amendements déclarés “irrecevables” par la majorité, la Conférence des Présidents a décidé de verrouiller les débats », regrettent ces député•e•s. Alors que plus de 7 000 amendements ont été déposés sur le texte, la majorité a opté pour un examen en « temps législatif programmé » de 45 heures. Seules 50 minutes de temps de parole sont réservées à l’ensemble des député•e•s non-inscrits, dont celles et ceux du collectif EDS. Faute de pouvoir défendre leurs amendements en séance, elles et ils prévoient de les présenter sur Twitch.

Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous à la quotidienne de vert !

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal