Au Togo, des fermes-écoles pour changer le monde agricole

  • Post author:Par Loup Espargilière

Too good Togo. Au Togo, dix fermes-écoles forment les paysan•ne•s de demain à une agriculture respectueuse du vivant.

Il y a dix ans, dans sa ferme de Tchavadi (au centre du pays), Abdoulaye Issifou s’est mis à former cinq jeunes aux techniques de préservation des terres, comme le raconte le Monde. Depuis, neuf autres exploitations ont été converties en fermes-écoles, avec l’appui du Réseau des jeunes producteurs et professionnels agricoles du Togo (Rejeppat) soutenu par l’association Agriculteurs français et développement international (AFDI). 

Agroécologie, engrais naturels… Depuis 2018, 285 élèves ont suivi ces formations courtes et très pratiques. La mission de ces dix écoles n’est pas de leur offrir les compétences pour se vendre à des producteurs conventionnels, mais de les rendre capables d’ouvrir leur propre exploitation écologique et familiale. 

Une formation dispensée en septembre 2020 © Rejeppat

L’objectif du réseau est d’essaimer rapidement car il y a une double urgence. D’une part, la population du Togo croît très rapidement et répondre à la hausse des besoins alimentaires dans un monde qui se réchauffe sera un défi. D’autre part : « Si on ne se réveille pas, le désert va continuer à avancer à cause de la disparition des espèces végétales et de l’appauvrissement croissant des sols. Il faut sensibiliser les générations qui viennent à la protection de l’environnement », explique encore Abdoulaye Issifou. Un réjouissant reportage à lire dans le Monde

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal