Les jolis animaux raflent toute la mise

  • Post author:Par Loup Espargilière

C’est pas juste. Les animaux les plus « charismatiques » raflent l’essentiel des fonds européens dédiés à la préservation de la biodiversité aux dépends des invertébrés, pourtant indispensables au maintien du vivant

Il est plus facile de récolter des fonds pour protéger les lynx que les hannetons. C’est l’enseignement principal d’une étude, publiée mercredi 9 décembre dans la revue Proceedings of the Royal society. 

Entre 1992 et 2018, la protection des vertébrés (mammifères, oiseaux, reptiles ou poissons) a mobilisé 970 millions d’euros de la part du programme européen LIFE, dédié à la préservation de l’environnement et du climat, contre 150 millions pour les invertébrés, comme les insectes, les araignées ou les crustacés. L’ours brun et le loup gris sont les stars des programmes européens alors que leur risque d’extinction est jugé « mineur » par l’Union internationale de conservation de la nature (UICN). 

Moins en danger que la plupart des espèces, le loup gris récolte une part importante des fonds européens dédiés à la biodiversité © Christels

Les insectes sont largement laissés pour compte alors que leur rythme d’extinction est huit fois supérieur à celui des mammifères, oiseaux et reptiles, comme l’expliquait une étude, laissant craindre l’effondrement de nombreux écosystèmes. 

Or, ceux-ci appellent des stratégies différentes de celles dédiées à la protection des grands mammifères, qui passent notamment par la préservation de leurs habitats – zones humides ou arbres en décomposition, ou la réduction de l’usage des pesticides.

Une étude qui tombe à pic alors que l’UE prévoit de classer 30% de ses terres et mers en zones protégées. Les scientifiques demandent à Bruxelles d’attribuer des subventions équitables entre les différents groupes d’espèces et d’inclure davantage d’invertébrés dans ses programmes. Plus d’informations dans le Guardian (en anglais). 

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal