L’effet (du) bœuf sur le climat

  • Post author:Par Loup Espargilière

La viande et les produits laitiers ont un impact climatique sans commune mesure avec les aliments d’origine végétale, comme le montre le site Carbon Brief dans un copieux dossier

Changement d’utilisation des terres au profit de l’élevage, déforestation, machines, méthane relâché lors de la digestion : il est difficile de faire pire que l’industrie bovine. La viande de bœuf est de très (très) loin l’aliment le plus émetteur de gaz à effet de serre : près de 60kg d’équivalent CO2 pour un kilo de viande. Deux fois plus que le mouton ou l’agneau (24,5kg eqCO2). 

Seul au sommet du classement des aliments les plus émetteurs de CO2, le boeuf. Tout en bas de l’échelle, les agrumes, les pommes et les noix. Cliquez sur l’image pour accéder au dossier de Carbon brief. 

Désolé pour les écologistes français : le fromage clôt le trio de tête avec 21,2kg eqCO2 pour un kilo de produit. A elles seules, les industries de la viande et des produits laitiers génèrent 14,5% des gaz à effet de serre à l’échelle mondiale. 

Moins évidents, le chocolat noir (18,7kg eqCO2) et le café (16,5) arrivent juste après dans le classement. Riches en protéines, les oeufs (4,5), le tofu (3) et les pois (0,8) constituent d’excellentes alternatives à la viande avec un bilan carbone bien moindre. De la même manière que la plupart des produits végétaux, comme le riz (4), l’avoine (1,6), ou les pommes (0,6). Le lait d’avoine, dont Vert vous a donné la recette, génère trois fois moins de CO2 que le lait de vache. 

Contrairement à un argument communément répandu, le fait que la viande soit produite à deux pas de chez soi ne change pas grand chose à son bilan carbone. Comme l’explique encore Carbon brief, le transport représente une part négligeable des émissions. 

En moyenne, les aliments végétaux émettent 10 à 50 fois moins de CO2 que les ingrédients carnés. Aussi, changer son alimentation pour un régime contenant moins voire, pas du tout de viande, constitue l’un des gestes individuels au plus fort impact sur le climat. Plus d’informations sur le site de Carbon brief (en anglais). 

Cet article est extrait de la lettre quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous librement !

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal