Le blocage du canal de Suez pourrait entraîner la mort de milliers d’animaux

  • Post author:Par Loup Espargilière

En travers de la gorge. Le blocage du canal de Suez par le gigantesque porte-conteneur Ever Given pourrait avoir des conséquences dramatiques pour les dizaines de milliers d’animaux coincés à bord d’autres navires

Depuis le 23 mars, l’échouage de l’Ever Given – et ses 220 000 tonnes – paralyse l’un des axes majeurs du trafic maritime mondial. Les livraisons de pétrole ne sont pas les seules touchées. Samedi 27 mars, les autorités sanitaires roumaines ont annoncé qu’onze cargos transportant du bétail étaient arrêtés avec, à leur bord, 130 000 moutons (AFP) à destination du Moyen-Orient. 

En croisant les données issues d’ONG et de la carte actualisée en temps réel de Marine Trafficle Guardian a calculé que plus de 20 navires bétaillers patientaient aux embouchures du canal de Suez.

Au total, plus de 300 navires stationnent actuellement aux abords et dans le canal de Suez. © Marine Traffic

A court terme, les animaux ne sont pas menacés. Mais si la situation s’éternisait et si les bateaux devaient emprunter d’autres routes, la nourriture et l’eau pourraient venir à manquer. Cette année, deux navires transportant des veaux – le Karim Allah et l’Elbeik – ont erré en mer pendant de longues semaines pour des questions réglementaires. Problèmes de nutrition et d’hygiène, promiscuité… Un véritable calvaire (raconté par Vert), qui a abouti à la mise à mort des 850 animaux à bord du premier, et de 360 des 1 800 sur le second. 

Lundi matin, l’autorité du canal de Suez a annoncé que l’Ever Given avait partiellement été remis dans la bonne position. Mais il ne flotte toujours pas. Pour l’heure, personne ne s’est risqué à estimer le temps que dureront les opérations. 

Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous à la quotidienne de vert !

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal