La goélette Tara remet les voiles

  • Post author:Par Loup Espargilière

Bardée d’instruments de mesure et de scientifiques, la goélette Tara remet les voiles, ce samedi, sur les traces de la vie microbienne sous-marine

Depuis 2004, la fondation Tara Océan fait voguer son voilier sur toutes les eaux du globe pour mieux comprendre les impacts des activités humaines sur la vie aquatique. Lors de sa dernière mission, en 2019, la goélette a sillonné les fleuves et les façades maritimes d’Europe pour collecter et analyser des milliers d’échantillons à la recherche de pollution aux micro-plastiques.

Samedi, Tara s’élancera de Lorient en direction de l’Amérique du sud pour un périple de deux ans. Après un tour du continent, le navire longera l’Antarctique, puis l’Afrique de l’Ouest. Sa mission : étudier la foisonnante vie microbienne sous-marine, faite de virus, de bactéries, de micro-algues, et d’organismes unicellulaires en tous genres. Comme le rapporte 20 Minutes, les chercheur•se•s cibleront les endroits de la planète où les conditions de vie sont les plus marquées : forte présence d’eau douce, faible teneur en oxygène, etc. 

La goélette Tara © Fondation Tara

Issu•e•s de 38 institutions du monde entier, les scientifiques qui se relaieront à bord tenteront de mieux comprendre le fonctionnement de ces micro-organismes qui furent les premiers à coloniser la planète, et qui sont à la base de la vie : premiers maillons de la chaîne alimentaire, ils captent des quantités phénoménales de dioxyde de carbone (CO2) et restituent de l’oxygène au reste du vivant. 

La mission aura pour objectif de mesurer les impacts de la pollution aux microplastiques, des rejets d’engrais ou de pesticides issus de l’agriculture, mais aussi et surtout les conséquences du réchauffement climatique sur les microbiomes sous-marins. Plus d’informations dans 20 Minutes

Cet article est extrait de la lettre quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous librement !

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal