đź‘‘ Les kings du greenwashing Ă©dition 2023

Chères toutes et chers tous,

Ceci est une édition spéciale consacrée aux Kings du greenwashing, fruit d'un labeur commun avec nos camarades du collectif Pour un réveil écologique qui œuvrent à sensibiliser étudiants, députés et travailleurs à l'écologie.

🗳️ Vous y trouverez les réclames les plus scandaleuses de ces derniers mois et, mieux encore, vous pourrez y voter pour élire votre roi de l'écoblanchiment (selon le terme consacré par l'Académie française) !

🏆 Quelle publicité raflera la mise ? Pour le savoir, rendez-vous le 22 mars à la Recyclerie (Paris 18ème) pour la fête des trois ans de Vert.

đź‘‘ Les kings du greenwashing 2023

Skoda et les ormes de grandeur (2021)

«Une voiture, un arbre» : depuis 2007, Skoda auto plante un arbre pour chaque véhicule livré. En 14 ans, le constructeur automobile a reforesté 227 hectares et contribué «à la promotion de la biodiversité». «Promotion», c’est le mot : un arbre séquestre 10 à 50 kg de CO2 par an, quand la fabrication d’une voiture thermique, c'est 6 tonnes de CO2 (6 000 kg) à elle seule, plus une tonne tous les 10 000 kms - ce qu'émet un·e Européen chaque année en moyenne. Skoda se serait planté ?

Adidas à court d’arguments (2022)

«Le plastique est un problème, l’innovation est notre solution» : pour alerter sur le désastre du plastique dans l’océan, Adidas a organisé un match sur un court de tennis flottant en plastique recyclé… sur la grande barrière de corail. L’occasion de vendre sa nouvelle collection de vêtements et chaussures en plastique recyclé pour l’Open d'Australie 2022.

«Nous récupérons le plastique des communautés côtières avant qu’il ne se retrouve dans les océans et le transformons en fil», s’est applaudi Adidas.

Repêcher plutôt que de réduire à la source les déchets - et donc moins fabriquer -, c’est un peu court, non ?

Ça plane pour la Lufthansa (2022)

«Connecter le monde, protéger son futur» : la compagnie allemande Lufthansa nous fait planer ! Elle oublie juste de préciser que le secteur de l’aviation contribue à près de 6% du réchauffement climatique, surtout grâce aux plus riches. On doit la moitié du trafic à 1% de la population mondiale et 80% des humains n’ont jamais décollé.

En Belgique et au Royaume-Uni, les rĂ©gulateurs de la publicitĂ© ont fait retirer cette affiche, qui laisse croire Ă  tort que la Lufthansa fait du bien Ă  la planète. L’heure est venue de sortir le train d’atterrissage ?

Voloteamo (2022)

«J’adorerais connecter avec la nature», s’il en reste ! Pour Noël, chez Volotea, on nous promet des vols «directs» pour des destinations… accessibles en train.

La compagnie promet qu’avec ses nouvelles lignes directes entre petites et moyennes villes d’Europe, elle rĂ©duit l'empreinte carbone de ses client·es «de manière significative» en leur Ă©vitant les correspondances. 

Il est ainsi possible de s'envoler pour Nantes depuis Lyon pour un montant de 118 kilogrammes de gaz à effet de serre par personne. En train, le même trajet prend 4h25 pour 2 petits kg de CO2 - c’est 59 fois moins. Déconnage imminent.

Shell sèche (2022)

«Lubrifiants durables» : le pétrolier Shell promet que ses bouteilles d’huile à moteur Hélix Ultra sont «neutres en carbone», car leurs émissions ont été compensées «grâce à des crédits carbone».

Hélas, une récente enquête du Guardian a révélé que plus de 90% des crédits carbone octroyés par le leader mondial Verra avec ses programmes de protection des forêts tropicales étaient «largement inutiles» et pourraient même aggraver le réchauffement climatique.

Manque de pot, c’est justement le fournisseur de crĂ©dits de Shell ! Ă€ qui peut-on encore se (lubri)fier ?

La Fifa nous la Coupe (2022)

32 équipes, un million de supporters qui se déplacent en avion, huit stades climatisés et un nouvel aéroport... La Fifa a juré que l’édition 2022 au Qatar serait «la première coupe du monde neutre en carbone». Elle a calculé que l’événement génèrerait 3,6 millions de tonnes de CO2.

Pour Carbon market watch, qui a refait les calculs, ce serait plutĂ´t 5 millions de tonnes. Soit, en deux semaines, ce qu'Ă©met le Burkina Faso en un an.

Pire, sur les 1,8 million de crĂ©dits carbone que la Fifa a promis d'acheter pour compenser une partie de ses Ă©missions, seuls six projets d’énergies renouvelables ont vu le jour pour l'instant, pour moins de 200 000 crĂ©dits. C’est la Qatar !

Audi dépasse les bornes (2022)

«Le futur nous anime», jure le constructeur Audi, qui nous apprend dans cette réclame que son véhicule hybride émet zéro gramme de CO2 par kilomètre. Vous avez dit zéro ?

La plainte déposée par le collectif Pour un réveil écologique devant le Jury de déontologie publicitaire a été reconnue «fondée», car si un hybride roule une partie du temps à l’électricité, il consomme aussi du carburant et ne peut en aucun cas être appelé «zéro émission».

Le constructeur a reconnu une «erreur purement matĂ©rielle». Autrement dit, une faute de frappe. Attention au masque de zĂ©ro !

Nul haché (2021)

«Herbe Ă  volonté». Le steak, c'est un peu d'herbe, mais surtout beaucoup de gaz Ă  effet de serre : l’élevage est responsable de 15% des Ă©missions mondiales et aggrave fortement la crise climatique. Ă€ cause des pets (un peu), des rots (surtout) et de la dĂ©forestation pour leur faire de la place, la viande de bĹ“uf est de très loin l’aliment le plus Ă©metteur de gaz Ă  effet de serre : près de 60 kg d’équivalent CO2 pour un kilo de viande.

Manger moins de viande, c’est l’un des gestes individuels les plus efficaces pour le climat. Sans quoi, nous risquerions bien de finir toutes et tous sur le grill.

Les bons tuyaux de TotalEnergies (2023)

GIEC pas compris. Sur les réseaux sociaux, TotalEnergies a récemment tenté de se cacher derrière les travaux du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) pour justifier ses investissements dans de nouveaux champs d’hydrocarbures. Échaudée par cette tentative fumeuse de récupération, une dizaine de scientifiques du GIEC, dont la climatologue Valérie Masson-Delmotte, ont dénoncé cette instrumentalisation de leurs rapports dans une tribune.

Selon les chercheur·ses, la transition énergétique à la sauce TotalEnergies prévoit notamment de produire davantage de gaz naturel liquéfié (GNL), alors que le rapport du GIEC conclut que «limiter le réchauffement […] nécessitera une réduction significative des investissements dans le charbon, le pétrole et le gaz». Pas fossile à entendre.

Burger King of greenwashing (2023)

«On a trouvé comment rendre nos boissons encore meilleures», se vante Burger King dans une vaste campagne publicitaire qui s'affiche partout ces jours-ci. Hélas, la chaîne de restauration rapide n’a rien «trouvé» ; elle applique la loi française anti-gaspillage pour une économie circulaire (Agec) qui oblige, depuis le 1er janvier 2023, les restaurants de plus de 20 couverts à proposer de la vaisselle réutilisable. Or, selon les recommandations de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP), «un annonceur ne peut se prévaloir de certaines actions à titre exclusif alors que celles-ci seraient imposées à tous par la réglementation en vigueur». Le géant du fastfood nous raconterait-il des salades ?

Les résultats de cette folle élection seront dévoilés le 22 mars dans la newsletter et en direct de la soirée d'anniversaire de Vert à la Recyclerie de Paris (18ème).

+ Loup Espargilière et Pour un réveil écologique ont contribué à ce numéro.

Lisez ce numéro gratuitement !

Si vous êtes déjà abonné·e à Vert, cela ne change rien pour vous.
Vert ne vendra jamais votre adresse.