A crier sur tous les toits. Equiper la moitié des toits de la planète de panneaux solaires permettrait de couvrir les besoins annuels en électricité de la population mondiale.

Pour parvenir à cette trouvaille, une équipe internationale de scientifiques a analysé les données de plus de 300 millions de bâtiments et 130 millions de km2 de terres, soit la quasi-totalité de la surface terrestre. Ceci leur a permis d’estimer la quantité d’énergie pouvant être produite à partir des 0,2 million de km2 de toits présents sur Terre. Les scientifiques ont ensuite calculé les potentiels de production d’électricité à partir de ces toits en étudiant leur emplacement (The Conversation), comme elles et ils l’ont raconté dans une étude publiée début octobre dans Nature Communications.

Alors que les coûts de la production d’électricité à partir de l’énergie solaire photovoltaïque ont chuté de 85 % entre 2010 et 2020 (International renewable energy agency), les chercheur·euse·s y voient un moyen efficace et économique de combler les besoins en énergie renouvelable. Actuellement, les panneaux photovoltaïques installés sur les toits représentent 40 % des capacités d’énergie solaire dans le monde.

Les scientifiques ont aussi estimé où il serait le plus intéressant de placer ces panneaux solaires, en fonction des potentiels de production liés à l’ensoleillement et aux coûts d’investissement. Elle et ils ont notamment tenu compte des grandes différences d’ensoleillement entre l’hiver et l’été à des latitudes élevées comme dans le nord de l’Europe, ce qui nécessite d’investir dans des solutions de stockage augmentant les coûts de l’énergie. Le potentiel de production peut ainsi y varier de 40 % selon les saisons, contre 1 % dans les régions proches de l’équateur. L’Asie semble ainsi être le meilleur endroit pour installer des panneaux, en raison des coûts de fabrication de panneaux bon marché et de son climat ensoleillé. Suivent l’Amérique du Nord et l’Europe. 759 millions de personnes n’ont pas encore accès à l’électricité dans le monde (International renewable energy agency).