L’avion vert, un mirage

  • Post author:Par Anne-Claire Poirier

Est-ce un oiseau ? Est-ce Superman ? Non, c’est un avion vert ! Dans le cadre de son plan de soutien de 15 milliards à l’aéronautique, la France a promis de créer l’avion propre du futur. Une « illusion »d’après Alternatives économiques

Annoncé début juin, le programme d’aide à cette filière durement touchée par les mesures de confinement contient l’objectif insensé d’inaugurer un avion zéro émission d’ici 2035. 1,5 milliard d’euros a été débloqué à cette fin.

Pour y arriver, plusieurs moyens. L’amélioration de l’efficacité énergétique des appareils devrait permettre de faire décroître leurs émissions. Hélas, ces gains sont obtenus de plus en plus lentement après des décennies de progrès technique.

Innovation de rupture, l’avion électrique ou à hydrogène n’est pas pour demain. Les défis posés (poids des batteries, ou volume de stockage) ne trouveront pas de réponse avant de très nombreuses années.

Autre fausse bonne idée : les agrocarburants. Obtenus à base d’huile de palme ou de soja, ils participent à la déforestation (qui relâche du CO2 dans l’atmosphère). La compensation carbone, elle, consiste à favoriser le développement de puits de carbone (en plantant des arbres, par exemple) qui absorberont du CO2. Une pratique peu coûteuse, facilement détournée et à l’efficacité très contestée

L’avion vert, c’est l’arbre qui cache la forêt de la nécessaire réduction du trafic aérien. A lire dans Alternatives économiques (abonnés). 

Cet article est extrait de la quotidienne de vert. Pour ne rien rater des dernières actualités, inscrivez-vous!

Chère lectrice, cher lecteur,

Vert, c'est un média indépendant, qui n’est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation d’entreprise.

À Vert, nous nous sommes fixé une mission : offrir au plus grand nombre une information fiable, simple et accessible au sujet de la crise climatique, l’enjeu de ce siècle.

Pour poursuivre cet objectif, nous avons besoin de vous ! Un don, même modeste, de quelques euros par mois, contribuerait à rendre Vert un peu plus solide et nous permettrait de financer reportages et enquêtes pour raconter les bouleversements de la planète.

Je fais un don déductible
d’impôts sur OkPal